RIP Google+ Découvrez le nouvel article de @barcelonaandco sur la fin de l'ère #GooglePlus ! #socialmedia… https://t.co/xyMv3VK2FW
Spotted: Nicolas Palop ! L'agence Barcelona&Co présente en tant qu'ambassadrice de l'Openîmes à la soirée de l'aggl… https://t.co/O6XfoGKtHV
Search Foresight et My Media publient une étude sur la recherche vocale et les assistants vocaux. #SEO #SearchVocal https://t.co/hXRJSz3g0D
[Nos Clients ont du talent !] Le 7 septembre, #Netiwan inaugurait : #Neticenter, le 1er DataCenter du Gard ! Un pro… https://t.co/wpelrltbFM
RT @cjd_france: Le Premier ministre, Edouard Philippe, au congrès du Centre des Jeunes Dirigeants d'Entreprises - France 3 Grand Est https:…
[OFFRE D’EMPLOI] #job #nimes Bcnco recherche 2 nouveaux talents ! - Chargé(e) de Projet Brand Content - CDD/CDI… https://t.co/yXIRMEWmLX
.
Toute l'équipe de Barcelona&Co vous adresse ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année ! #HNY2018 https://t.co/HwS2Dfv3fS
Retrouvez le nouvel article @barcelonaandco sur la psychologie des couleurs . #couleurs #ux #infographie #webdesign… https://t.co/wMzdteez6k
N’attendez plus, découvrez dès maintenant la nouvelle vidéo @barcelonaandco #video #digital #advertising #bcnco https://t.co/vTYgLCMRJn

Les conseils d'une agence de communication pour une newsletter efficace


La newsletter est un outil important de votre stratégie de communication. Elle vous permet de fidéliser le client en le tenant informé de votre actualité. Cet outil de fidélisation est le plus utilisé sur le web, il est simple, rapide et peu coûteux à mettre en place.

L’agence de communication Barcelona&Co conçoit de nombreux outils web : site web, boutique en ligne, mais également des newsletters. Dans cet article, nous vous communiquons quelques conseils pour mettre en place une newsletter efficace. 

Un objet accrocheur  

Selon une étude réalisée par l’IBM — spécialiste dans le domaine informatique —, le taux d’ouverture d’un emailing ne dépasse pas les 25 %, c’est pourquoi il est primordial que votre emailing soit efficace dès l’objet.

Un objet accrocheur incite le lecteur à ouvrir votre newsletter. Pour cela, il doit être court environ 3 à 8 mots, percutant, avec des mots clés qui permettent l’identification rapide du sujet de votre newsletter.

De plus, un objet bien rédigé avec des majuscules en début de mots (Camel-Case : principe qui consiste à commencer chaque mot par une majuscule dans une phrase), de la ponctuation et pourquoi pas des emojis, attire davantage l’attention.

Personnalisation / Design attractif

Pour augmenter les clics sur votre newsletter, il faut que celle-ci retienne l’attention.

Proposer une newsletter avec un design créatif et original vous permet de vous démarquer de la concurrence.

La personnalisation de votre newsletter est également importante. En effet, cela va permettre d’installer un climat de confiance entre vous et le lecteur.

Les internautes préfèrent recevoir du contenu qui correspond à leurs attentes, c’est pourquoi citer leur nom et prénom, intégrer leur historique d’achat, leur adresser un message d’anniversaire leur permet de se sentir plus concerné et plus impliqué dans votre communication. Il faut donc adapter son message pour chaque utilisateur par exemple :

  • “Madame Durand, merci pour votre commande et votre confiance !”
  • “Alexandre, nous avons besoin de ton avis !”
  • “Marie, profitez d’un bon d’achat de 20 euros !”
  • “Joyeux anniversaire Clara !”

Certains outils basé sur le marketing automation, permettent d’automatiser la personnalisation de vos e-mailings et bien plus encore.

Selon certaines études, une newsletter personnalisée apporte environ 30% d’ouverture en plus par rapport à une newsletter classique.

Faciliter la lecture

Pour arriver à transmettre votre message, il est important de simplifier ou d’optimiser la collecte des informations au sein de votre newsletter.

Aujourd’hui, une personne reçoit environ (selon les périodes) une cinquantaine de mails par jour et le temps moyen de lecture d’une newsletter est d’environ 15 secondes. C’est pourquoi, il faut mettre les informations pertinentes en avant avec des titres, des textes courts, des images pour qu’ils puissent capter l’essentiel en peu de temps.

Nous vous conseillons d’aborder un sujet par newsletter sinon l’internaute risque de se perdre et d’abandonner.

Vous devez également faire attention au fait que vos newsletters soient responsives, c’est-à-dire adapter aux différents appareils (smartphones, ordinateurs, tablettes).

71% des utilisateurs suppriment un e-mail non adapté à leur appareil, il est donc primordial de prendre en compte ce critère. De plus en plus d’utilisateurs préfèrent le smartphone à l’ordinateur, pour en savoir plus sur ce sujet, l’agence de communication Barcelona&Co a réalisé un article : Mobile First.

Dernier point, rester toujours en accord avec votre charte graphique. Cela permet au lecteur d’identifier facilement son interlocuteur, c’est à dire vous.

Envoyer au bon moment

Il existe des créneaux plus propices que d’autres pour envoyer sa newsletter. Pour vous faciliter la tâche, l’agence de communication Barcelona&Co vous a préparé une infographie afin de vous aider à choisir le meilleur moment pour envoyer votre newsletter.

Respecter les obligations légales

Depuis le 25 Mai 2018, le RGPD — Règlement général sur la protection des données — est entré en vigueur. Il encadre le traitement des données personnelles sur tout le territoire de l’Union Européenne. Ce règlement concerne toutes les entreprises qui manipulent et/ou utilisent les données des utilisateurs européens.

D’après cette réglementation, vous pouvez envoyer une newsletter à vos contact à condition que les personnes aient donné leur accord pour les recevoir. On ne peut en aucun cas envoyer une newsletter à une personne qui ne l’a pas demandée. De plus, il est obligatoire de proposer à vos utilisateur un moyen de se désinscrire simple et accessible à tout moment.

Si vous possédez déjà une liste de contacts, il vous faudra une nouvelle autorisation de la part de l’utilisateur pour continuer à leur envoyer votre newsletter.

Il existe deux exceptions à ce principe :

  • Si la personne prospectée est cliente de l’entreprise et si l’e-mailing concerne des produits comparables à ceux déjà achetés par la cliente.
  • Si la prospection n’est pas commerciale

 

Par Azénor MENTEC

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.