Nos clients ont du talent ! Découvrez Marion Garcia — sage-femme — et nos réalisations. #web #webdesign… https://t.co/J74NNNUboI
Nos clients ont du talent ! Découvrez le #GroupeOZ et nos réalisations. #branding #campagne #signalétique… https://t.co/JYmHEN8hfH
Nos clients ont du talent ! Découvrez l'entreprise #LesJeunesPousses et nos réalisations. #web #seo #webdesign… https://t.co/s6000PVsVF
Twitter déclare la chasse aux tweets de basse qualité ouverte ! #DigitalMarketing #Twitter #ContentMarketing… https://t.co/NaDj5Swgmq
Fin 2018, le mobile représentera 75% des ventes en ligne en Chine #MobileFirst #DigitalMarketing https://t.co/I4ejqvJoop
Barcelona&co en mode séminaire à Marseille et la Ciotat. Du bien-être au travail à dessine moi une agence, du... https://t.co/vRlp5VtnfF
Vous aimez le pain ? Vous êtes nîmois et avez entre 30-70ans ? Participez à la dégustation organisée par… https://t.co/05rW0mz7PS
Découvrez le nouvel article de Barcelona&co sur l'Inbound Marketing ! #InboundMarketing #DigitalMarketing… https://t.co/JgmJILsqAu

Soyez visibles !


La présence sur le web de votre site ne signifie pas nécessairement qu’il est visible. Aujourd’hui, un site bien pensé se doit de prendre en compte le critère référencement afin de s’assurer d’une visibilité suffisante sur les mots clés les plus pertinents. Pour être bien positionné, 2 options s’offrent à vous : le référencement naturel et le référencement payant. 

Le référencement naturel : tout pour Google 

Google doit en grande partie son succès au Page Rank. Lancé dans les années 1990, cet outil associait aux critères du contenu de la page, le critère de popularité. En résumé, combien de liens pointent vers la page ? Plus nombreux seront les liens, meilleur sera le référencement. 

Aujourd’hui, Google communique officieusement sur une liste de 200 critères qui évoluent sans cesse. Comment faire alors pour améliorer le référencement de ses pages ? 

En s’appuyant sur :

  • une idée simple et qui va dans le sens du développement de Google : « Le contenu doit être pertinent pour les internautes. »
  • des basiques sans cesse améliorables : un code optimisé pour les moteurs de recherche, du contenu éditorial de qualité et si possible optimisé, des liens porteurs de sens. 

Le code

Pour cette partie qui aborde des éléments techniques et qui nécessitent quelques bases HTML, nous nous contenterons d’aborder les points à respecter et que vous êtes en mesure d’attendre de la part de votre prestataire web. 

Les principales balises et leur impact sur le référencement : 

À conserver

La balise <description> : n’a aucun impact sur le référencement, mais se doit d’être incitative pour amener l’internaute à cliquer. 

La balise <strong> : elle fait apparaître les mots en gras et a une importance pour les moteurs. 

La balise <alt> : elle sert à identifier une image, donc à décrire son contenu. 

Les balises <h1><h2>... <h6> ou balises <header> : Ces balises sont utiles pour hiérarchiser le contenu. La balise <H1> est dédiée au titre de la page. Les balises <H2> délimiteront les sous-titres. 

À oublier 

La balise <keywords> : n’a plus de réel impact sur le positionnement du site. 

Le contenu 

Le choix du mot clé 

Une bonne stratégie SEO commence par le choix des mots clés pour chaque page (requête principale). Les mots clés seront choisis en fonction de 2 critères : 

  • l’intérêt : le mot clé doit correspondre à une recherche des internautes ciblés ; 
  • la faisabilité : inutile de partir sur des mots clés trop concurrentiels sans se donner les moyens d’apparaître dans les premières pages. 
Rédiger un article bien structuré 

Votre mot clé choisi, celui-ci doit être repris au sein de votre article dans chaque header : au sein titre principal <H1>, dans le chapô (introduction) <H2>, dans au moins un titre de paragraphe <H3>… et si possible dans le contenu des paragraphes. 

À retenir :

  • privilégier toujours l’internaute dans vos choix rédactionnels,
  • hiérarchiser votre contenu (h1, h2, h3),
  • mettre les mots importants en gras (balise <strong>),
  • lier les mots à des articles connexes de votre site,
  • rédiger 200 mots minimum/article. 

Attention, tout est affaire de bon sens, il ne faut surtout pas penser bourrage de mots clés, mais bien saupoudrage. 

Enfin le mot clé, ou les mots proches sémantiquement de ce dernier, peuvent être liés à des pages du site ou des pages externes. 

Les liens 

La mise en place de liens externes pour favoriser la popularité de votre site est une étape complexe, longue, chronophage, mais ô combien efficace. Encore faut-il faire les bons choix, et en la matière il est conseillé de privilégier la qualité à la quantité.Ici comme ailleurs, il est question de bon sens ; en effet, mieux vaut avoir des liens qui ont du sens et qui sont cohérents avec notre activité principale, l’univers des produits, le service que l’on propose. 

Idée : pourquoi ne pas commencer par développer un échange de liens avec vos prestataires, vos clients ? D’autres solutions existent, parlez-en avec votre agence de communication. 

Les moteurs sont des « obsédés textuels » : il faut donc faire du « text appeal » !
Olivier
Andrieu

Le référencement payant 

Le référencement payant consiste à acheter de la visibilité en s’appuyant sur des mots clés (Google) ou des profils ou centres d’intérêt (Facebook, Twitter, LinkedIn). 

La démarche SEA est complémentaire du référencement naturel, puisqu’elle permet d’obtenir des résultats immédiats et ciblés. Le hic, c’est que, une fois la démarche terminée, il n’existe pas de retombées sur votre référencement. 

Chez Google, le paiement est au coût par clic, le prix du clic évoluant en fonction de la demande. Plus la requête est recherchée, par exemple « vacances pas chères », plus le coût est élevé ; au contraire, si la requête présente peu de concurrence, le coût au clic sera moins élevé, par exemple « tricoter avec les pieds ». 

En matière de référencement payant, seuls les mastodontes des réseaux sociaux peuvent encore concurrencer Google, et c’est une bonne nouvelle ! 

Facebook a développé une offre basée sur les 3 objectifs suivants : la notoriété (locale ou globale), du comportement (plus de trafic vers votre site, plus de lecture de vidéos) et de la vente ciblée. Les campagnes des réseaux sociaux s’appuient comme Google sur les données de géolocalisation, mais surtout sur les profils et les centres d’intérêt. 

LinkedIn s’inscrit dans la même lignée que Facebook avec un positionnement plus BtoB et une offre de ciblage plus précise : fonction et niveau hiérarchique du profil, taille de l’entreprise, secteur. 

infographic image 1400px

Référencement interne ou externe ? 

Faut-il gérer son référencement en interne ou le confier à un tiers ? La stratégie de référencement nécessite un regard avisé sur l’ensemble des moyens que vous allez pouvoir développer. 

Pour cette raison, nous vous conseillons dans un premier temps de faire appel à un professionnel afin de définir précisément les requêtes sur lesquelles vous allez pouvoir vous positionner. La création de contenu, l’intégration des textes optimisés ou la création de liens peuvent être gérées en interne par des personnes formées**, disponibles et enthousiastes à l’idée de rédiger ! 

** Barcelona a développé la formation « référencement naturel les basiques » – 2 jours. 

En utilisant ce site web, vous nous autorisez à utiliser des cookies.